ACTUALITE

Puce vert V2.png

Publication 1 : 

Puce jaune V2.png

Publication 2 : 

Puce bleu clair V2.png

Publication 3 :

Autrement...

Publiée dans l'Agefi Actifs mai 2020 

 

Par Harald Anson, Benjamin Brochet, Benjamin Caron de Saint Ouen d’Ernemont, Gilbert Habermann, Philippe Loiseau, Jérôme Lustin, Olivier Maestracci, Philippe Vayssettes, 

L'industrie de l'Asset & Wealth Management est en pleine transformation, pour aider à répondre à ce challenge, un groupe d'experts indépendants vient de créer CEWAM...

De la gestion du patrimoine des Français 

Publiée dans l'Agefi Actifs 12 juin 2020 

 

Par Harald Anson, Benjamin Brochet, Benjamin Caron de Saint Ouen d’Ernemont, Gilbert Habermann, Philippe Loiseau, Jérôme Lustin, Olivier Maestracci, Philippe Vayssettes, 

Chaque client doit se construire une trajectoire patrimoniale en cohérence avec sa trajectoire de vie, et les banques et leur écosystème doivent se transformer en profondeur afin d’y répondre...

La convergence des doutes

Publiée dans l'Agefi Actifs 4 Juillet 2019 

 

Par Philippe Loiseau

...Les Banques Privées en annonçant « réenchanter l’expérience client » mais en faisant de l’efficience opérationnelle, ont rendu les clients exigeants dans l’exécution opérationnelle. Loin de moi de penser qu’il ne faut pas rechercher l’efficience, mais cela doit se faire avec une bonne compréhension des effets induits. La transformation des Banques Privées n’a pas réellement commencé et ma conviction est qu’elle ne se fera principalement pas au travers de la digitalisation des processus comme ça a été le cas jusqu’à présent...

Puce vert V2.png

Publication 4 : 

Puce jaune V2.png

Publication 5 : 

Puce bleu clair V2.png

Publication 6 :

La fin des paradoxes

Publiée dans l'Agefi Actifs 8 avril 2019 

 

Par Philippe Loiseau

...Ce n’est pas l’innovation technologique qui transforme les modèles, les bouleversements viennent de la compréhension et de l’anticipation des usages clients. Cela passe par l’analyse de la chaîne de valeur du point de vue du client et non pas du point de vue de la banque...

D’une chimère à l'autre 

Publiée le 09 décembre 2016

 

Par Benjamin Caron de Saint Ouen d’Ernemont et Philippe Loiseau

...l’épargne des français avoisine les 4700 milliards d’euros*. La moitié peut être considérée comme improductive, peu rémunératrice pour le client, et ne crée que peu voire pas de valeur pour le client et l’économie en direct...

Pourquoi des clients aisés, peu sujets à risque et bénéficiant d’un régime de protection sociale parmi les plus élevés au monde font le choix d’épargner plus de deux années de salaire ?

...Pourquoi, dans un marché qui croît peu mais se transforme rapidement, les institutions financières ne rendent pas plus productives les 550 Milliards d’euros qu’elles ont en portefeuille ?

...

Interview de Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance

Publiée dans Le Club Les Echos, 27 avril 2017, sur le thème « La stratégie de Bpifrance »

 

Par Benjamin Caron de Saint Ouen d’Ernemont et Arthur de Saint Jean 

La stratégie de BFifrance:

 - Accompagnement en 1ère phase de croissance : Conseil, Formation et mise en réseau

 - Accompagnement en phase de profitabilité : Fabriquer des « Licornes » 

 - Accompagnement en phase d’internationalisation

Publication 2 :